Vue détaillée actualité

Comprendre les indices : actions américaines

Wall Street est la place boursière la plus importante au monde. Sans surprise c’est là que l’on trouve les indices boursiers les plus connus et les plus utilisés internationalement.

La Bourse américaine est le plus gros marché d’actions au monde. Elle regroupe différents indices boursiers cités quotidiennement dans les médias. Mais ces indices recouvrent des réalités parfois différentes. Nous vous proposons un petit tour d’horizon des principaux indices boursiers américains.

S&P 500

A tout seigneur tout honneur. L’indice S&P 500 est, en valeur, le plus gros indice régional au monde avec une capitalisation boursière cumulée de 23.657 milliards de dollars. Selon le fournisseur S&P Dow Jones Indices, qui l’administre, 7.800 milliards de dollars d’actifs gérés dans le monde utilisent le S&P 500 comme indice de référence.

L’indice, créé en 1957 mais calculé depuis 1928, s’appuie sur la capitalisation flottante des entreprises le composant.

S&P Dow Jones impose en outre des critères relativement stricts. Les entreprises sélectionnées dans l’indice doivent avoir une capitalisation supérieure à 6,1 milliards de dollars, avoir au moins 50% des actions disponibles au public, une liquidité raisonnable et doivent aussi avoir publié des résultats trimestriels positifs au cours du trimestre le plus récent ainsi qu’au cours des quatre derniers trimestres.

Sur la base des informations à fin avril, le secteur de la technologie domine (24,8%), suivi par les financières (14,7%), la santé (13,8%), la consommation discrétionnaire (13%), l’industrie (9,9%), la consommation courante (7,3%) et l’énergie (6,2%).

Les titres les plus importants en termes de pondération sont Apple, Microsoft, Amazon, Facebook, JPMorgan, Berkshire Hathaway, Johnson & Johnson, Exxon Mobil et Alphabet.

Au cours des dix dernières années, l’indice a enregistré une performance annualisée de 10,18% pour une volatilité de 12,92%. Il partait certes de bas (1.394 points le 22 mai 2008, voire encore plus bas si l’on prend la référence du 9 mars 2009, date à laquelle l’indice chuta à 676 points !) et atteint désormais 2.733 points après un plus haut historique le 26 janvier dernier à 2.872,87 points.

Plus d’informations

Dow Jones Industrial Average

L’indice DJIA est un indice où le poids des 30 composants est basé sur leur cours de Bourse (plus un titre a un prix élevé, plus son poids dans l’indice est important).

L’indice, créé en 1896, représentent tous les secteurs à l’exception des transports et des services collectifs (« utilities »). La sélection des entreprises n’est pas gouvernée par des règles quantitatives. Les entreprises doivent avoir « une excellente réputation, doivent démontrer une croissance durable et doivent être intéressantes pour un large nombre d’investisseurs », selon la méthodologie de construction de l’indice.

La capitalisation boursière des 30 valeurs est aujourd’hui de 6.660 milliards de dollars. Ces 30 valeurs proviennent de l’indice S&P 500 (à l’exception des deux secteurs précités, qui disposent de leur propre indice Dow Jones).

Le comité des indices de Dow Jones comprend 3 représentants de S&P Dow Jones Indices et 2 représentants du Wall Street Journal. Le quotidien fait partie de la société Dow Jones, contrôlée par News Corp, existe depuis 1889.

Plus d’informations

L’indice NASDAQ Composite représente 2.565 entreprises américaines et internationales cotées sur la Bourse du même nom. Les titres doivent être exclusivement côtés sur le NASDAQ (sauf s’ils avaient une double cotation avant le 1er janvier 2004 qui a été maintenue). La pondération des titres est fonction de leur capitalisation boursière.

Trois secteurs d’activité dominent l’indice : la technologie (45,46% de la capitalisation totale à fin avril 2018), les services (20,13%) et la santé (11,30%), qui comprend un nombre très significatif d’entreprises (650 contre 285 pour les services et 385 pour la technologie).

En termes de pondération, Apple domine avec 7,92% de l’indice, devant Microsoft (6,54%), Amazon (6,52%), Facebook (3,56%), Alphabet (3,36% et 2,88% pour les actions de classes C et A), Intel (2,26%), Cisco Systems (1,92%), Comcast (1,47%) et PepsiCo (1,44%).

Plus d’informations

MSCI USA

Plus large que le S&P 500, l’indice MSCI comprend 631 titres, pondérés par la capitalisation boursière flottante, lesquels représentent 85% de l’ensemble des titres cotés aux Etats-Unis. La capitalisation cumulée des composants de l’indice atteignait 23.684 milliards de dollars, soit un montant équivalent au S&P 500.

Là encore, les valeurs technologiques dominent (25,18%), avec Apple, Microsoft, Amazon, Facebook et Alphabet, devant les services financiers (14,47%) avec des titres tels que JPMorgan ou Bank of America, la santé (13,43%) avec des titres comme Johnson & Johnson ou la consommation discrétionnaire (13,37%) et l’industrie (9,71%).

Plus d’informations

Morningstar US Market

Lancé en 2002, l’indice Morningstar US Market retrace la performance du marché actions américain depuis le 31 décembre 1991 et compte 1.573 titres. Ces titres comprennent des actions ordinaires, des fonds immobiliers (REIT) et des « tracking stocks », cotées sur les 3 principales places boursières américaines (NYSE, NASDAQ et NYSE Market LLC) et répondant à des critères de liquidité. Ils sont ensuite classés en trois bande (grande capitalisation, soit jusqu’à 70% de l’univers couvert, moyenne – entre 71% et 89,5% et petite – les 10% et quelque restant).

A fin avril 2018, les 10 premières positions de l’indice étaient Apple, Microsoft, Amazon, Facebook, JPMorgan, Berkshire Hathaway, Johnson & Johnson, Exxon Mobil, Alphabet (A & C).

Plus d’informations

 

 

Sources : Morningstar