Vue détaillée actualité

Chine : la démographie change la donne

Les changements en matière de fertilité, de pyramide des âges, de mobilité et d’urbanisation vont peser sur le profil de croissance économique.

Le vieillissement démographique de la Chine représente une série inédite de défis dans les prochaines années, avec au cœur des problèmes le ralentissement de la croissance économique et de la transition du modèle économique de la deuxième économie mondiale.

Dans une série de quatre rapports sur l’économie chinoise dans 10 ans, Daniel Rohr et les analystes de Morningstar ont analysé l’impact des changements à l’œuvre dans l’Empire du Milieu.

La première étude publiée le 21 mars dernier se consacre à la question démographique. Si au cours des 30 dernières années, la croissance de la population chinoise a contribué au développement très rapide de l’économie et soutenu son modèle de développement centré sur les investissements et les exportations, la situation est en train de changer.

« L’impression d’une main-d’œuvre abondante d’origine rurale, qui a largement alimenté l’urbanisation et les gains de productivité, commence à s’épuiser. La population en âge de travailler, après avoir augmenté de 400 millions de personnes au cours des 30 dernières années, va se contracter, au moment où la population des seniors va croître », observe Daniel Rohr.

Mais le plus inquiétant pour l’analyste est que la politique mise en place récemment par les autorités chinoises pour tenter d’endiguer le problème n’est pas suffisante. « Les efforts pour répondre aux problèmes démographiques en augmentant le taux de fertilité sont insuffisants et arrivent trop tard », affirme-t-il.

Comme dans la plupart des pays dont le niveau de vie augmente, le taux de fertilité a tendance à diminuer sur le long terme.

Les conséquences économiques de ces transformations sont de plusieurs ordres.

Au cours des 10 prochaines années, Morningstar s’attend à une diminution de la population active, laquelle aura un impact légèrement négatif sur le PIB. Avec la contraction de la population en âge de travailler et le ralentissement de la mobilité migratoire (des campagnes vers les villes), la pression sur les salaires devrait s’intensifier, ce qui se traduira par une augmentation du revenu disponible par foyer.

Le vieillissement démographique devrait par ailleurs s’accompagner d’une diminution du taux d’épargne. Dans ces circonstances, la capacité du payer à maintenir un taux d’investissement élevé sera remise en question.

En revanche, la consommation des ménages devrait largement en profiter, ce qui devrait aider le pays dans sa transition d’une économie centrée sur les investissements vers une économie de service où la consommation joue un rôle plus prépondérant dans la croissance économique.

Face à de tels défis, la Chine n'a d'autre choix que d'accélérer le rythme de ses réformes si elle veut redresser le niveau de productivité et continuer d'augmenter le revenu disponible de ses citoyens.

Une version plus complète de l'analyse est disponible en suivant ce lien.

 

 

Sources : Morningstar