Vue détaillée actualité

Fonds de rendement « durables » : des biais sectoriels marqués

Les financières, la santé, l’industrie et les services collectifs font partie des paris « durables » des gérants spécialistes des actions de rendement.

Nous avons vu que les gérants spécialistes des actions de rendement dont les portefeuilles sont les plus durables aujourd’hui n’ont pas enregistré de surperformance par rapport à l’ensemble de leurs comparables.

De ce point de vue, il est préférable de regarder ces fonds par le prisme de la note des analystes Morningstar, dont il a été prouvé par le passé qu’elle ajoute de la valeur dans un processus de sélection de fonds.

Nous regardons ici l’exposition sectorielle des fonds qui sont les plus « durables » par rapport à l’ensemble de l’univers des fonds actions de rendement ainsi que l’exposition des fonds notés positivement par la recherche Morningstar.

Le graphique suivant montre des choix sectoriels contrastés.

Les fonds les plus « durables » (note « Morningstar Sustainability Rating » élevée) sont relativement plus fortement exposés aux secteurs des valeurs financières, de la santé, de l’industrie et des services collectifs que l’ensemble des fonds.

A contrario, les fonds les mieux notés sont moins exposés à ces mêmes secteurs que l’ensemble des fonds. Nous avons vu, même si la relation n’est pas forte car elle repose sur les derniers inventaires de portefeuilles disponibles, que les fonds les mieux notés par Morningstar sont aussi ceux qui ont eu tendance à surperformer leur univers de comparaison au cours des dernières années.

Les paris sectoriels des gérants peuvent l’expliquer. Jusqu’à une période récente, les valeurs financières ont largement pâti de la crise financière de 2008, qui a conduit au renforcement des contraintes réglementaires et à une explosion des coûts liés aux litiges divers et variés rencontrés par les établissements financiers des pays développés.

La santé est également un secteur qui souffre d’un manque de croissance et de l’émergence de produits de substitution pour de nombreux médicaments vedettes, obligeant les laboratoires pharmaceutiques à se lancer dans des opérations de croissance externe pour trouver des relais de croissance qu’ils ont du mal à bâtir en interne.

Le secteur des « utilities » en Europe a longtemps souffert des problèmes de surcapacités et de manque de croissance économique, mais également de la volonté des pouvoirs publics de développer des énergies renouvelables pour répondre aux défis du changement climatique. Ces sociétés, recherchées par le passé pour leur capacité à verser du dividende, ont été délaissées en raison de leur difficulté à donner de la visibilité sur leurs flux de trésorerie et à réduire des niveaux d’endettement parfois excessifs.

Exposition sectorielle des fonds actions de rendement

Source: Morningstar Direct

 

 

 

Sources : Morningstar