Vue détaillée actualité

Rebond de la collecte en Europe en janvier

Les gérants actifs en actions ont connu un mois de collecte positive, après une année de forte décollecte.

Les flux vers les fonds ouverts distribués en Europe ont nettement rebondi, aidés par les espoirs d’une accélération de la croissance économique mondiale et d’une reprise de l’inflation, un mouvement baptisé « Reflation ». La collecte a atteint 33,5 milliards d’euros en janvier, selon les estimations de Morningstar, soit le plus gros montant mensuel de collecte depuis juillet 2015.

Les obligations ont continué de profiter de ce mouvement favorable à l’industrie de la gestion d’actifs, avec 17,19 milliards d’euros collectés. Les fonds d’allocation ont suivi avec 7,29 milliards, suivis par les fonds alternatifs (3,14 milliards d’euros).

Les fonds actions ont connu des flux positifs de 3,36 milliards d’euros. La surprise sur le mois ne vient pas du montant global de collecte pour la classe d’actifs, mais du fait que ce sont les fonds actifs qui ont le plus collecté au cours du mois de janvier avec 2,75 milliards d’euros.

Ce début d’année tranche avec l’année 2016, qui a été marquée par des sorties nettes de capitaux des fonds actions gérés de façon active (86 milliards d’euros).

Les investisseurs sont toujours relativement prudents dans leurs choix d’allocation. Les fonds monétaires continuent d’enregistrer les plus gros chiffres de collecte, avec 30,54 milliards d’euros sur le mois. Janvier est donc le deuxième mois de plus forte collecte pour cette catégorie depuis que Morningstar recueille des données de collecte. La quasi-totalité des flux vers les fonds monétaires s’est opérée sur le marché français.

Source : Morningstar Direct

Les catégories ayant le plus collecté au cours du mois de janvier sont les fonds globaux à haut rendement, la dette émergente, les grandes capitalisations mixtes mondiales et la gestion alternative multi-stratégies.

Source : Morningstar Direct

Du côté de la décollecte, les obligations privées et diversifiées en euros ont le plus souffert au cours du mois de janvier, devant les actions à rendement en Europe, les fonds globaux d’actions émergentes, et les fonds de grandes capitalisations européennes hors Royaume-Uni.

Source : Morningstar Direct

 

L’intégralité du rapport est disponible en suivant ce lien.

 

 

Sources : Morningstar