Aller au contenu principal

Point sur un secteur défensif et créateur d'emploi en France : celui des biens de consommation

Avec le déclenchement de la guerre en Ukraine et le risque accru de récession mondiale, l'attrait des valeurs défensives (comme les biens de consommation) a de nouveau augmenté de manière significative.

D’ailleurs depuis le début d’année, ce secteur surperforme les indices généralistes de manière évidente.

Pour le moment, la publication des résultats du premier trimestre s’avère de bonne facture pour les différents acteurs présents aussi bien dans le secteur de la cosmétique, des brasseurs, des spiritueux, des ingrédients ou des valeurs de l’alimentation.

Ainsi L’Oréal a publié des ventes supérieures aux attentes au premier trimestre grâce à l’Europe et aux Etats-Unis aussi bien dans sa division produits professionnels que cosmétique active.

On constate généralement lors des publications une hausse des volumes assortie à une hausse des prix.

Mais la flambée de l'inflation est un sujet important. Les risques de ralentissement de la demande (en particulier sur les marchés émergents) et le décalage habituel de la répercussion de la hausse des prix des inputs pourraient peser sur la rentabilité de manière prononcée.

Surtout que ce secteur se traite maintenant avec une prime sur le marché.

 

Sur le plan de l’emploi en France notons que ces entreprises ont récemment mis en place des programmes d’embauche ambitieux.

Par exemple dans la région Centre où la secteur de la cosmétique domine, des recrutements ont eu lieu au cours de l’année 2021 : c’est le cas du département du Loiret qui abrite la principale usine de Dior, une usine de l’Oréal, et les deux sites européens du japonais Shiseido.

Dans ce secteur, le premier créateur d’emplois l’an dernier a été celui du cuir et de la chaussure : 5 513 emplois nets nouveaux ont été créés dans la maroquinerie selon l’indice Trendeo, qui produit des données sur l’emploi et l’investissement en France.

Cela comprend des investissements réalisés par des grands groupes comme LVMH, mais aussi par des groupes travaillant en sous-traitance pour d’autres grandes marques de luxe françaises.

En deuxième position, les industries alimentaires ont créé 5 169 emplois nets, un doublement par rapport à 2020.

Un article qui a retenu notre attention ce mois-ci :

Sur la taxonomie sociale qui se met en place, qui est une nécessité aussi voire plus forte que la taxonomie verte.

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/opinion-la-finance-sociale-avant-la-finance-verte-1398565

 

Bruno VACOSSIN - Gérant Palatine Planète et Export Europe Palatine

Source Les Echos - article du 05-04-22

 

Retour à la Newsletter Mai 2022

Toutes les informations et documents, notamment à caractère promotionnel, sont produits à titre purement indicatif et peuvent être modifiés à tout moment sans préavis. Ils s’adressent uniquement aux résidents fiscaux français. Ils sont fournis à titre d’information seulement et ne constituent en aucun cas un élément contractuel, une recommandation, une sollicitation, un conseil en investissement ou une invitation d’achat ou de vente d’OPC, et ne doivent en aucun cas être interprétés comme tel. Investir implique des risques. Les investissements financiers sont soumis aux fluctuations et aux aléas des marchés financiers, peuvent donc varier tant à la baisse qu’à la hausse et présenter un risque de perte du capital investi. Par conséquent, PALATINE ASSET MANAGEMENT recommande à toute personne intéressée par les OPC, préalablement à toute souscription, de s’assurer qu’elle dispose de l’expérience et des connaissances nécessaires lui permettant de fonder sa décision d’investissement, notamment au regard de ses conséquences juridiques et fiscales, et de prendre contact avec son conseiller habituel. Avant d’investir dans un OPC, vous devez prendre connaissance de son Document d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI). En complément, le prospectus de l’OPC fournit une information détaillée sur l’ensemble des renseignements présentés de façon résumée dans le DICI (gestion mise en œuvre, risques, frais notamment). Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.
Palatine Asset Management est une filiale de Banque Palatine
Client PrivéInvestisseur institutionnelIFAs and private investorsInstitutional investors