Aller au contenu principal

La fin de l’histoire ?

Longtemps plébiscitées quant à leur surperformance relative comparativement aux grandes capitalisations, les petites et moyennes valeurs semblent marquer le pas au cours de la période récente, particulièrement sur le dernier cycle haussier achevé fin 2021 : sommes-nous entrés « dans la fin de l’histoire » ?

Évidemment, le propos est à nuancer, tout d’abord pour des causes propres, ensuite pour quelques particularités attachées à leurs compétitrices des grandes valeurs.

Nous replonger dans l’époque de la bulle des années technologiques et de son éclatement en mars 2000, nous permet tout d’abord de constater qu’au cours de ces 22 exercices annuels achevés, dans la majorité écrasante des cas, la surperformance des petites et moyennes sur les grandes est réelle et ce, sur longue période, encore davantage pour les moyennes relativement aux petites. Le 21ème siècle est jusqu’à présent l’âge d’or des valeurs moyennes !

De même, quelle que soit la mesure effectuée, à chaque sortie de crise (2003, 2009, 2011, 2020), le rebond des petites et moyennes capitalisations est bien plus marqué : une élasticité-prix plus élevée laquelle reflète des résultats qui rebondissent plus hauts, plus forts et plus vite.

Alors l’histoire a-t-elle changé ?

Si évolution il y a, celle-ci débute davantage à l’aune de la fin d’année 2018 que beaucoup plus récemment. En effet, à cette date, le problème intrinsèque de la liquidité de cette classe d’actifs s’est révélé plus prégnant du fait à nos yeux d’un déséquilibre entre l’offre et la demande. La création d’un artifice fiscal supplémentaire et de sa montée en puissance, le PEA-PME, quand bien même affublé d’échec relatif relativement à l’ambition démesurée de souscriptions nouvelles, a multiplié les fonds nouveaux et donc la constitution de portefeuilles alimentés par les mêmes titres, puisque les émissions nouvelles (IPO et AK) étaient insuffisantes en quantité et en qualité. De fait, la moindre étincelle casse l’allant de la classe d’actifs considérée, alors qu’il devient impossible de tourner les portefeuilles sans accélérer la volatilité. Les investisseurs sont quelque peu refroidis.

La COVID et certaines de ses conséquences ont enfin bouleversé les petites et moyennes capitalisations : la promesse des biotechs puis les désillusions en est la plus prononcée.

Surtout, les grandes capitalisations à la française ont abattu leur carte maîtresse : un indice gorgé de valeurs du luxe, les seules adulées dans cette période récente ! Catégorie absente chez les petites et moyennes capitalisations… Ainsi a été l’écart de performance.

Le premier semestre 2022 ne permet évidemment pas d’évoquer « la fin de l’histoire » bien au contraire, ne serait-ce que par les paradoxes soulevés et les habitudes confortées. Voilà en effet une première partie d’année laquelle fait briller le cœur des valeurs moyennes en relatif ! Cela demeure un peu plus compliqué pour les plus grandes de celles-ci, donc l’antichambre des grandes, mais également pour les plus petites…et le PEA-PME.

Simplement, il ne faut jamais perdre de vue qu’une petite et moyenne capitalisation qui réussit devient une grande capitalisation et fait briller alors cette ultime catégorie : le cycle de vie entre dans l’histoire.

Laurent PANCE - Spécialiste OPCVM France Midcap et Smallcap

 

Retour à la Newsletter Juillet 2022

Toutes les informations et documents, notamment à caractère promotionnel, sont produits à titre purement indicatif et peuvent être modifiés à tout moment sans préavis. Ils s’adressent uniquement aux résidents fiscaux français. Ils sont fournis à titre d’information seulement et ne constituent en aucun cas un élément contractuel, une recommandation, une sollicitation, un conseil en investissement ou une invitation d’achat ou de vente d’OPC, et ne doivent en aucun cas être interprétés comme tel. Investir implique des risques. Les investissements financiers sont soumis aux fluctuations et aux aléas des marchés financiers, peuvent donc varier tant à la baisse qu’à la hausse et présenter un risque de perte du capital investi. Par conséquent, PALATINE ASSET MANAGEMENT recommande à toute personne intéressée par les OPC, préalablement à toute souscription, de s’assurer qu’elle dispose de l’expérience et des connaissances nécessaires lui permettant de fonder sa décision d’investissement, notamment au regard de ses conséquences juridiques et fiscales, et de prendre contact avec son conseiller habituel. Avant d’investir dans un OPC, vous devez prendre connaissance de son Document d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI). En complément, le prospectus de l’OPC fournit une information détaillée sur l’ensemble des renseignements présentés de façon résumée dans le DICI (gestion mise en œuvre, risques, frais notamment). Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.
Palatine Asset Management est une filiale de Banque Palatine

Avertissement

Toutes les informations et documents, notamment à caractère promotionnel, sont produits à titre purement indicatif et peuvent être modifiés à tout moment sans préavis.

Les OPC présentés sont proposés à la commercialisation en France. Ils ne peuvent pas être commercialisés auprès d’une « U.S. Person » selon la définition de la règlementation américaine ou auprès d’un résident américain.

Ils sont fournis à titre d’information seulement et ne constituent en aucun cas un élément contractuel, une recommandation, une sollicitation, un conseil en investissement ou une invitation d’achat ou de vente d’OPC, et ne doivent en aucun cas être interprété comme tel.

PALATINE ASSET MANAGEMENT ne peut en aucun cas être tenue responsable pour toute décision prise sur la base de leur présentation sur son site internet.

Investir implique des risques. Les investissements financiers sont soumis aux fluctuations des marchés financiers, peuvent donc varier tant à la baisse qu’à la hausse et présenter un risque de perte du capital investi.

Par conséquent, PALATINE ASSET MANAGEMENT recommande à toute personne intéressée par les OPC, préalablement à toute souscription, de s’assurer qu’elle dispose de l’expérience et des connaissances nécessaires lui permettant de fonder sa décision d’investissement, notamment au regard de ses conséquences juridiques et fiscales.

Avant toute décision d’investissement, nous vous invitons à prendre contact avec votre conseiller habituel.

Avant d’investir dans un OPC, vous devez prendre connaissance de son Document d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI). En complément, le prospectus de l’OPC fournit une information détaillée sur l’ensemble des renseignements présentés de façon résumée dans le DICI (gestion mise en œuvre, risques, frais notamment).

Ces documents réglementaires, approuvés par l’Autorité des Marché Financiers, sont disponibles en ligne ou auprès de Palatine Asset Management.

La valeur de l’OPC peut varier à tout moment à la hausse comme à la baisse en fonction des évolutions et des aléas des marchés financiers.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

L’indicateur synthétique de risque et de rendement d’un OPC représente sa volatilité historique annuelle (le pas de calcul est hebdomadaire) sur une période couvrant les 5 dernières années de la vie de l’OPC ou depuis sa création en cas de durée inférieure. L’OPC est classé sur une échelle de 1 à 7 en fonction de son niveau croissant de volatilité. La catégorie de risque auquel il est associé n’est pas garantie et pourra évoluer dans le temps. La catégorie la plus faible (niveau 1) ne signifie pas « sans risque ». Le(s) risque(s) important(s) pour l’OPC non pris en compte dans cet indicateur est (sont) défini(s) dans le prospectus que vous retrouverez en ligne ainsi que l’ensemble des informations relatives à l’OPC.

Warning

All information and documents, particularly of a promotional nature, are produced for information purposes only and may be modified at any time without notice.

The UCIs presented are offered for sale in France. They may not be marketed to a "U.S. Person" as defined by U.S. regulations or to an American resident.

They are provided for information purposes only and do not constitute a contractual element, a recommendation, a solicitation, an investment advice or an invitation to buy or sell UCIs, and should not be interpreted as such.

PALATINE ASSET MANAGEMENT can in no case be held responsible for any decision taken on the basis of their presentation on its website.

Investing implies risks. Financial investments are subject to fluctuations in the financial markets, and may therefore vary both downwards and upwards and present a risk of loss of the capital invested.

Consequently, PALATINE ASSET MANAGEMENT recommends to any person interested in UCIs, prior to any subscription, to make sure that he/she has the necessary experience and knowledge allowing him/her to base his/her investment decision, especially with regard to its legal and fiscal consequences.

Before making any investment decision, we invite you to contact your usual advisor.

Before investing in a UCI, you should read its Key Investor Information Document (KIID). In addition, the fund's prospectus provides detailed information on all the information summarized in the Key Investor Information Document (management, risks, fees, etc.).

These regulatory documents, approved by the Autorité des marchés financiers, are available online or from Palatine Asset Management.

The value of the fund may go up or down at any time, depending on the evolution and hazards of the financial markets.

Past performance is not a guide to future performance.

The synthetic risk/return indicator of a UCI represents its annual historical volatility (the calculation step is weekly) over a period covering the last 5 years of the life of the UCI or since its creation in case of a shorter duration. The fund is classified on a scale of 1 to 7 according to its increasing level of volatility. The risk category to which it is associated is not guaranteed and may change over time. The lowest category (level 1) does not mean "risk-free". The important risk(s) for the UCI not taken into account in this indicator is (are) defined in the prospectus that you will find online as well as all the information relating to the UCI.